Réflexologie et Hôpital

La réflexologie peut se mobiliser au service des hôpitaux dans la gestion et l’accompagnement du patient lors de son séjour.

Aujourd’hui, dans certains hôpitaux de Paris et en province, la médecine alternative occupe une place importante. Cette médecine préventive accompagne à merveille les patients dans leur séjour ainsi que la famille.

La réflexologie donne une alternative au patient pour soulager la douleur et diminuer les tensions crées par des traitements lourds. Elle permet aussi d’accompagner le patient lors de longs séjours à l’hôpital. En effet, il peut se trouver fatigué moralement et psychologiquement et c’est là que la réflexologie joue un rôle d’apaisement. Il est intéressant de faire le lien entre l’acupuncture et la réflexologie. En effet tous deux cartographient le corps à l’aide de méridiens qui relient certains points du corps aux organes. Par cette technique on mesure l’énergie du patient et par le massage des pieds (ou des mains, oreilles, visage ou dos) on élimine les blocages énergétiques afin de faire en sorte que l’énergie du patient circule à nouveau dans tout son corps: l’équilibre entre le corps et l’esprit est recréé et on parle donc d' »homéostasie ».

A l’Hôpital de la Pitié Salpêtrière, une unité de soins en Médecine Alternative a été créée pour accompagner le patient à faire face à la maladie. A l’hôpital Cochin, le docteur Boissonnas a proposé la réflexologie dans le traitement de dépendances aux somnifères, à la nourriture, au tabac ou à l’alcool en complément des cures de sevrage: « En situation de crise, la Réflexologie calme parfois aussi efficacement qu’un médicament »

Certains réseaux de cancérologie incluent d’ores et déjà la réflexologie dans leurs soins de supports comme à l’Hôpital de Créteil mais aussi plus près de nous, comme Lorient, Carhaix…

Aussi le docteur Martine Faure-Alderson effectue à l’Institut Marie Curie un travail de recherche qui a permis de classer la pratique Réflex Thérapie Totale (RTT) au rang des thérapies psycho-corporelles non invasive de lutte contre la douleur et qui regroupe le toucher massage, la sophrologie, l’hypnose et la réflexologie.

Ce qui est merveilleux dans l’intégration de la réflexologie dans le milieu hospitalier est la naissance de la collaboration entre le réflexologue, le médecin et l’équipe soignante. Cette simple démarche collaborative va permettre aux patients d’avoir le droit à un nouveau type de soins, une nouvelle ouverture pour alléger leur souffrance.